Banière GE, Adoucisseur-Adoucisseurs Général Electric
L'eau sous toutes ses formes, adoucisseurs d'eau.
Particuliers, professionnels, entretien, sav, dépannage, toutes marques.
Téléphone : 04 90 22 84 70, Fax : 04 90 22 84 71,
716 Route d'Avignon 84470 Châteauneuf de Gadagne.
Le plomb
           Le plomb est peu présent à l'état naturel et pourtant sa concentration dans l'eau est encore combattue lors du traitement par les distributeurs d'eau. C'est en fait la corrosion des tuyauteries situées dans les réseaux intérieurs des bâtiments anciens ou les conduits sont en plomb qui sont responsable des taux parfois élevés constatés au robinet.
           Or, l'absorption de ce métal «lourd » et a raison d'une consommation régulière, même à faible dose peut provoquer des troubles neurologiques chez les nourrissons et les jeunes enfants, populations particulièrement vulnérables. De plus, l'eau n'est pas le seul vecteur d'accumulation de ce polluant. En effet, il peut aussi provenir de l'atmosphère polluée par les gaz d'échappement (d'où l'intérêt de l'essence sans plomb par rapport au diesel)des vieilles peintures dans les logements insalubres ou de l'alimentation (Du thon pollué aux métaux lourds).
           Les fortes accumulations de ce polluant dans l'organisme provoquent le "saturnisme", une pathologie particulièrement à craindre pour les enfants défavorisés. Ils sont donc attentivement surveillés par des études sur le saturnisme. Dans certaines zones, plus de 20% des examinés ont une plomberie supérieure à 150 g par litre de sang, le quotient intellectuel varie de deux à trois points, d'après les analyses du chercheur britannique Stuart Pocock (London school of hygien and tropical medecine) datant de 1994. Après ingestion, le plomb se retrouve en effet dans le sang et se fixe dans les tissus nerveux. Il peut également être stocké dans le squelette.
           La réglementation actuelle limite sa concentration à 50 g par litre mais les autorités sanitaires étudient l'abaissement de cette norme car de même que pour la radioactivité, si la dangerosité des fortes doses est prouvée, l'innocuité des faibles doses n'est une évidence que pour les industriels peu concients des problèmes de santé publique. La teneur en plomb varie avec le temps de séjour de l'eau dans les canalisations. Ainsi, sa concentration est plus forte si on la mesure dans le premier verre de la journée plutôt que dans le dernier. C'est pourquoi il vaut mieux laisser couler l'eau un petit moment avant de boire un verre si un doute existe sur la nature des canalisations et si l'eau a séjourné longtemps dans les conduits d'eau. Dans les régions calcaires une couche de dépôts empêche le plomb de passer dans l'eau potable néanmoins ; il est important de rester vigilants.